Gésir

Archéo-chorégraphie « Gésir »

(natures plus tout à fait mortes)

Travail corporel autour du corps-fossile, du squelette, de l’immobilité pleine, de l’OS et de l’action de Gésir (être couché, étendu).

Travail physique autour du corps fossile, dormeur ou gisant. Étude des figures du gisant et du transi, traités dans un style expressionniste.

Danse du corps gisant. Recherche physique et sensible de nos espaces intérieurs. Etre agi. Le rêve des os. Travail sur la mémoire et le récit intime.

Travail scénique et plastique autour de la disparition, de l’empreinte et de l’effacement. Des images qui concrétisent la métaphore de la disparition, de la dilution, du retour à la poussière. Le processus de destruction du modèle, son devenir rien.

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s